top of page

La Dark Romance : La bête noire !

Aujourd'hui nous avons décidé de parler de l'envers du décor du mariage Dark romance et réseaux sociaux.


Un mariage qui ne fait pas bon ménage malheureusement ...


Tous les acteurs du genre en ont fait les frais au moins une fois en essuyant des commentaires négatifs, haineux ou encore injurieux.


“Les lecteurs sont des dérangés”

“Vous cautionnez le viol”

“C’est honteux de romantiser de telles relations”

“J’espère que tu vivra ce que tu lis/écrit comme ça, tu comprendra”

“Des enfants/jeunes adolescents peuvent tomber sur ça et le lire”

“Une maison d’édition qui publie ça ! J’espere que vous allez vous planter”


Parfois jugés, d'autres fois encore, harcelés ... la ligne entre la liberté d'expression et le jugement méprisant est fine !


On ne va pas se mentir, la Dark Romance est un genre très controversé, davantage ces derniers temps. Et là, vous allez nous dire “mais pourquoi ?” Hé bien c’est un schéma assez simple qui fonctionne pour approximativement tout :


Plus de lecteurs = plus d'auteurs de Dark Romance = encore plus de lecteurs = on en parle davantage = des détracteurs.


La popularité d’un genre et comme celle d’une star : plus elle a de fans, plus elle a de détracteurs. Ces dernières années, d’abord aux Etats-Unis et de plus en plus en France, la Dark Romance fait beaucoup parler d’elle… en bien ou en mal. Qu’on aime ou qu’on déteste, on ne peut pas nier que c'est LE genre en plein essor.


Malheureusement, la Dark Romance souffre d’une mauvaise réputation causée par la désinformation. En bref, les non-lecteurs de Dark Romance, pour la plupart, base leurs jugements sur des on dit ou, potentiellement, une mauvaise expérience. Sur ce dernier point, autant dire que l’une de nos éditrices (coucou Alexandra) rit très fort. En effet, en tant que lecteur, on a tous eu, au moins une fois, une énorme déception. Un livre dont tout le monde parlait, qu’on attendait avec impatience et qu’on n’a même pas réussi à terminer tant il ne nous plaisait pas. Pour autant, on n’a pas boycotté tout le genre parce qu’on n’a pas aimé ce livre. Malheureusement, c’est le cas de beaucoup de détracteurs de la Dark Romance.


Par exemple, nous entendons souvent dire que la Dark Romance prône le viol. Pour notre part, nous avons lu plus de Dark Romance n’abordant même pas le viol que de Dark contenant une scène de sexe non consenti. Évidemment, il y en a, mais cela ne définit pas le genre. Tout comme les vieux Harlequins de vos grands parents ne définissent pas la romance.

Mais d’abord, c’est quoi la Dark Romance ? Pas de panique Bernadette, on t’explique ! La définition exacte de la Dark Romance est : sous genre de la littérature sentimentale, elle entre dans la catégorie des romances interdites, mettant en scène des relations parfois condamnées par la morale ou la loi.” La dark romance connait très peu de limité.


Cette définition, pour tous les fans de Dark Romance comme nous, paraîtra un peu simpliste. Néanmoins, elle met en avant un point important : ce n’est pas automatiquement condamnées par la morale ou par la loi. Parfois, une Dark Romance n’a rien de scandaleux, d’horrible ou de terrible.


Ce genre tient sa controverse de cette importance qu’on oublie bien souvent. Parfois ne veut pas dire toujours.

Bien, maintenant, si on démontait un par un chacun des arguments avancés par les détracteurs de la Dark ?


- “Les lecteurs de DR sont dérangés”


Ici, en plus d’être totalement insultant, le détracteur se prend pour un psychiatre. Malheureusement, ce n’est quasiment jamais le cas. Aussi, il est compliqué de diagnostiquer un potentiel trouble psychiatrique (bien qu’on s’entende, dérangé n’a jamais été un trouble) lorsqu’on ne sait même pas ce qu’est le DSM-5 (on en parlera rapidement sur le blog). Qui plus est, qui est le plus dangereux entre celui qui tient ce type de propos et celui qui ne fait que lire ? Vous avez une heure.


- "Vous cautionner le viol”


Non, non et encore non. Celle-là, les auteurs et lecteurs de Dark Romance ne compte plus les fois où ils l'ont entendu.

Sinner à une question pour toutes les personnes qui ont déjà sorti une telle phrase : cautionnez-vous le fait qu’un clown tue des enfants ? Non ? Donc vous avez envoyé un mail bien salé à Stephen King ou à Andrés Muschietti, respectivement auteur du roman et réalisateur du film “Ça” ? Non ? Pourquoi donc ? Après tout, c’est un livre mettant en scène un gang-bang d’enfant. Néanmoins, pour une raison relativement étrange, vous avez compris que King écrivait de la fiction, que ses lecteurs lisent de la fiction, mais pas qu’un auteur ou un lecteur de Dark puisse en faire de même. C’est assez… déstabilisant et contradictoire, on doit le reconnaître !


- C’est honteux de romantiser de telles relations.


Mais de quelles relations parlons-nous au juste ? Encore une fois, il peut y avoir de nombreux types de relations en dark romance. Que ce soit les relations un peu plus “saines” car au final, le côté dark se situe davantage dans l’ambiance du roman ou bien les thématiques abordées touchants aux personnages. Ou bien les relations purement dark. Au final, le lecteur sait. Il SAIT que la base de la dark romance est une relation toxique, que l’environnement de ses personnages n’est pas safe. Et encore une fois, le point le plus important est toujours le même finalement : CECI EST UNE FICTION.


- J'espère que tu vivras ce que tu écris/lis, tu comprendras


Mais WAHOU ! LA VIOLENCE ! Ce genre de propos est malheureusement beaucoup trop récurrent chez les haters de la dark, mais à un moment donné, comment peut-on souhaiter du mal à quelqu’un ?

Comment ces personnes qui ne cautionnent pas un récit imaginaire peuvent cautionner un acte réel et pire encore le souhaiter. Au-delà de l’aspect choquant, c’est dangereux. Vous ne savez pas qui est derrière son écran à lire ce message. Vous ne connaissez rien de sa vie, de sa force de caractère ou bien de ses faiblesses. Vous ne connaissez pas son passé et ce qu’elle a pu vivre. Qui sait si cette personne ne l’a pas justement vécu et se sert de ces lectures afin d’exorciser et guérir d’un de ces traumatismes ? Qui sait si cette personne n’est pas trop fragile et va mal vivre ce commentaire ? N’oubliez jamais que vous parlez à un être humain qui a des sentiments et un vécu.


- Des enfants/ jeunes peuvent tomber sur ça et le lire.


Oui effectivement, il n’existe aucune loi qui encadre et interdit la vente de certains livres. De même qu’il n’existe aucune loi de ce type pour les films et les series, ou encore la pornographie sur le net.


Il y a là tout un système à revoir mais qui n’est pas de notre ressort. Il s’agit de loi et de mesures à mettre en place qui doivent être proposées par le gouvernement. Nous rappelons que Netflix, Amazon Prime, et les plateformes de streaming (qu’elles soient légales et payantes ou non) sont à portées de mains des jeunes aujourd’hui avec un vaste contenu violent, toxic et qui en plus ne bénéficie pas d’avertissements en conséquence l’encadrant (au contraire des livres).

Doit-on réellement parler des sites pornographique ou un clic sur “oui j’ai plus de 18 ans” suffit pour accéder à un contenu plus ou moins problématique (bien plus que moins on sera d’accord là dessus) 1 enfant de moins de 13 ans sur 3 est déjà allé sur un site pornographique … ça fait peur !


Mais avant que le gouvernement agisse … car là on a le temps d’attendre, il y a bien un moyen plus efficace pour agir aujourd’hui.


L’encadrement des enfants par leur parent. Car au final, ils sont bien responsables de leur progéniture. Ce sont bien souvent eux qui payent les livres, alors ils devraient contrôler les lectures de leurs enfants.


Story time de Priscillia, qui pour l’organisation du DLF a laissé son numéro de téléphone sur le site et sur les réseaux pour des questions. Malheureusement je me suis retrouvée beaucoup trop souvent, à répondre à des parents qui se questionnaient sur l’interdiction d’entrée au festival pour les moins de 16 ans. Ces parents-là, ne connaissaient pas le contenu des lectures de leurs enfants. J’ai dû leur expliquer … franchement entre gène et colère je savais pas trop où me situer. Gène car ce n'était pas mon rôle de faire cela et bien sûr j’avais peur de me faire juger aussi. Colère car, je me rends compte que ces parents ne se renseignent absolument pas sur la vie de leurs enfants et cela peut potentiellement les mettre en danger.

A un moment donné chacun leur rôle !


- “Une maison d’édition qui publie ça ! J’espere que vous allez vous planter”


Bon là pour le coup c’est un message que l’on a reçu personnellement donc nous allons profiter de cet article pour offrir une réponse digne de ce nom.

Pourquoi avoir ouvert une ME spécialisée en dark romance ?

  • Premièrement, nous sommes deux lectrices férues de dark romance.

Donc qui de mieux pour offrir aux lecteurs des darks de qualité que deux passionnés ?

  • Deuxièmement, l’argent

Cela ferait de nous des hypocrites que de ne pas l’assumer. Nous ouvrons notre maison d'édition, mais surtout notre société dont nous souhaitons qu'elle devienne notre principale activité. La dark romance est en plein essor, nous souhaitions donc nous insérer dans cette vibes de remontada de la dark afin d’apporter notre pierre à l'édifice de la meilleure manière qui soit … mais bon tout travail mérite salaire (bien que en étant à la tête de sa société, il est difficile de se verser un salaire au moins la première année)

  • Troisièmement, l’encadrement.

Comme nous en avons parlé plus haut, aucune loi ne régit l’achat des dark romance. Les lecteurs sont lâchés sur amazon ou sur les sites sans aucune ou peu d’encadrement avant leur achat.

Sinner met en place plusieurs mesures de prévention avant, pendant et après l’achat.

Avant : les TW à répétition, les collections, les spoils éventuels afin de guider au mieux le lecteur avant l’achat afin qu'il ne prenne pas un livre qui ne lui conviendrait pas. Nous préférons faire peu de vente sur un titre qui serait trop hard mais que les lecteurs n’en sortent pas choqués que l’inverse.

Pendant : Dans chacun des livres, de longues pages avant propos se chargeront d’avertir un maximum le lecteur ainsi qu’un mot de soutien et des numéros d’urgence à la fin du livre.

Après : l'équipe sinner publishing ainsi que les auteures se feront un plaisir de discuter avec les lecteurs s’ils en ressentent le besoin. Nous serons vigilants à chaque situation.


Au final, que préférez-vous ? Des parutions non/peu encadrées qui peuvent choquer ou une maison d'édition qui s’est spécialisé en étant à cheval sur le soutien et la prévention en offrant une safe place pour les lecteurs et les auteurs de ce genre encore trop décrié.



Pour terminer ce temps de parole que nous avons souhaité faire au travers de cet article, il faut savoir qu'il part d'un coup de gueule, car une de nos lectrices s'est faite affichée sur un reseaux social bien connu, par une auteure qui s'est permise de screener un de ses Tiktok et de l'insulter. Cela va beaucoup trop loin !


Nous comprenons très bien que chacun ait son degrés de tolérance, et ses valeurs qu'ils souhaitent défendre en prenant la liberté d'expression.


Mais il ne faut pas oublier que la liberté de chacun d'arrêter, là où commence celle des autres (ou un truc du genre :p)


Ne pouvons-nous pas échanger dans le respect et la tolérance de nos idées ?

Ne pouvons-nous pas aspirer à mener nos vies comme nous le désirons ?

Ne pouvons-nous pas partager sans crainte d'être jugés ?


En 2022, le constat serait assez navrant de devoir répondre non à ces questions, vous en conviendrez ...


Que du love <3

Priscillia & Alexandra



1 062 vues2 commentaires

2 Comments


EMMA34
EMMA34
Oct 17, 2022

J'adore la Dark romance et je l'assume à 100%, personne ne t'impose ce type lecture, alors si ça ne te plait pas, ne lis pas. Pour ma part, à 40 piges, je vais m'exonérer de leurs jugements qui ont tout à voir avec eux et rien avec moi, et continuer à m'enflamer sur de la Dark. Emma une darklectrice convaincue

Like
ambs.elena
ambs.elena
Oct 17, 2022
Replying to

Heureusement qu'on s'en contrefiche de leurs avis sinon où irait le monde 😂.

On va pas mettre notre nez dans leur programme télé alors qu'ils ne viennent pas mettre le leur dans notre PAL 😡

Like
bottom of page